#

Nom d’utilisator ou
adresse e-mail

Mot de passe

Annoncer
ProSpecieRara SuisseDEFRIT ProSpecieRara Deutschland
Problème de présence de viroses sur des variétés de haricots ProSpecieRara
Il est bien connu que les maladies des plantes peuvent être transmises via les semences. C’est un fait à considérer également dans la conservation des variétés. Dans les jardins privés de nos cultivateurs de variétés, les plantes atteintes sont parfois difficiles à identifier. Or lorsqu’un semencier comme Sativa Rheinau procède à une comparaison de cultures, on se rend compte de l’urgence qu’il y a à assainir certaines variétés.
Situation de départ :
  • Dans différentes cultures test de ces dernières années, les variétés de haricot du réseau ProSpecieRara ont présentés des présences de virose.
  • Les virus sont transmis par les pucerons et autres insectes suceurs de plantes en plantes, de sorte que les cultures non protégées sont tôt ou tard infectées.
  • Une espèce végétale peut être attaquée par différents virus. Ceux-ci peuvent être cumulés sur une même plante, de sorte que la vitalité est encore plus faible qu’avec la présence d’un seul virus.
  • Les variétés les plus robustes sont généralement tolérantes aux infections, tandis que les variétés les plus vulnérables montrent des problèmes de croissance important. Cela peut aller jusqu’à empêcher certains haricots grimpants de grimper. La perte de revenu que cela implique n’est pas souhaitée ni par les jardiniers, ni par les agriculteurs.
  • La présence de virose sur des semences commercialisées n’est tolérée que jusqu’à un certain degré. Certaines variétés attrayantes ont dû être retirées de la vente en raison de la multiplication des infections qui n’a pu être réduite.
  • Dans certains cas, l'attaque de virus a été si massive sur des variétés ProSpecieRara, que nous avons dû les abandonner. Dans les cas extrêmes, les maladies peuvent ainsi menacer le maintien de la variété.

Clarifications :
  • Les virus ne sont parfois pas reconnus par des experts à l'œil nu. D'autre part d'autres causes peuvent présenter des symptômes similaires à ceux d’un virus - Une analyse de laboratoire est donc essentielle afin de déterminer avec certitude s’il y a ou pas présence d’infection.
  • Dès qu’une graine saine est repérée dans le stock de semences, une variété peut être assainie. Pour cela, les plantes sont cultivées en pot dans une serre. Chaque plante est testée en laboratoire grâce au prélèvement d’un petit échantillon de feuille. Les plantes saines sont immédiatement séparées et protégées des pucerons jusqu'à la récolte des semences.
  • L’institut fédéral de recherche Agroscope possède une expertise et des installations techniques pour l'assainissement de virus. Le laboratoire Bioreba AG qui se trouve à proximité du siège de ProSpecieRara peut effectuer rapidement des tests de présence virose. L'assainissement d'une variété de haricot coûte environ CHF ??.
  • Dans le cadre du Plan d'action national pour la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques (PAN-RPGAA), l'Office fédéral de l'agriculture soutient l’assainissement de variétés importantes pour la Suisse (variétés PAN-RPGAA).
  • L’assainissement d’autre variétés, jugées par ProSpecieRara dignes d’intérêt pour une conservation doit être réalisé avec d'autres ressources financières.
  • Une petite quantité de semences (environ 100 g) résulte après l’assainissement d'une variété. La multiplication et la préservation des semences de base, permettant la conservation de la variété à long terme, doit se faire avec une protection contre les pucerons.
  • Pour la commercialisation, la culture (ou re-culture) de variétés pour la multiplication de base avec une protection contre les virus représente une surcharge coûteuse. La culture de haricots sous protection dans les jardins privés de multiplicateurs de variétés est très compliquée.
  • La culture avec une protection contre les virus se fait sous des filets anti-insectes. Le châssis doit être suffisamment spacieux, afin que les plantes, munies de feuilles, ne soient pas trop serrées et que les insectes ne puissent pas passer par contact à travers le filet de protection.
  • La culture protégée représente un défi majeur, principalement pour la culture des haricots à rames et non seulement pour les jardins privés, mais aussi pour les producteurs professionnels de semences.

Perspectives :
  • ProSpecieRara va entreprendre un programme d’assainissement des variétés de haricots dans le cadre du PAN-RPGAA. La planification pour l'année prochaine est en cours.
  • La multiplication de base avec protection des semences assainies va également être prise en charge pour les variétés PAN-RPGAA par l'Office fédéral de l'agriculture. ProSpecieRara clarifie la situation avec les autres acteurs du PAN-RPGAA.
  • Pour les variétés qui ne sont pas multipliées par le PAN-RPGAA et qui ne sont pas conservées via une commercialisation, ProSpecieRara doit trouver des solutions à long terme pour traiter le problème des viroses.
  • Différentes variantes sont possibles:
    • a) Tolérer de vivre avec le virus – très insatisfaisant pour les variétés fortement infestées, puisque les possibilités de culture ou de sélection futures sont faibles.
    • b) L’assainissement, pour autant que la multiplication ultérieure soit possible sans protection – les bénéfices de l’assainissement doivent être remis en question, la variante pourrait être dans l’absolu efficace et la maintenance privée des variétés encore possible.
    • c) L’assainissement, avec culture et conservation toujours sous protection– coûteuse, nécessitant des emplois rémunérés. L'implication du réseau de conservateurs privés est difficile. Nécessite de trouver éventuellement des jardiniers disposés à prendre en charge le surcroît de dépenses.
    • d) Une combinaison de b) et c), pour laquelle il est possible de congeler des semences assainies et qui pourront de temps à autre, respectivement si nécessaire, servir de base saine pour une prise en charge par des multiplicateurs privés.

Novembre 2015, © ProSpecieRara
Contactez-nous

Philipp Holzherr
Responsable des projets plantes de jardin et de plein champs
Téléphone +41 61 545 99 23
Contacter