#

Nom d’utilisator ou
adresse e-mail

Mot de passe

Annoncer
ProSpecieRara SuisseDEFRIT ProSpecieRara Deutschland
l'Enquête des éleveurs est terminée
Comment concevoir des projets pour les races d'animaux d'élevage menacées d'extinction et obtenir les meilleurs résultats? Il existe des gens qui maintiennent la diversité des races, leur motivation est par conséquent un atout majeur. Une enquête a été realisée du 21.3. au 30.4.2014 par ProSpecieRara.
Grâce au soutien de l’Office fédéral de l’agriculture, et en collaboration avec l’institut de sondage amPuls Market Research AG, nous avons élaboré un questionnaire qui a été diffusé auprès des 2 883 membres des associations d’élevage des races ProSpecieRara. 1 162 questionnaires nous sont revenus (un taux de retour de 40%), si bien que nous disposons d’une base de données fournie permettant de tirer des conclusions fondées.

Elégance et rusticité passent avant le rendement
Interrogés sur les principaux motifs qui ont orienté leur choix d’une race, les éleveurs ont majoritairement évoqué l’aspect plaisant, la rusticité et la résistance. Les critères les moins cités étaient les aspects relatifs au rendement (performance laitière, d’engraissement et de ponte) ainsi que l’enracinement culturel de la race dans la région de l’éleveur. Le rendement au sens traditionnel joue donc un rôle mineur. Les réponses à la question additionnelle viennent confirmer ce résultat : 80% souhaitent contribuer à la sauvegarde de races menacées à cause de leur rusticité et de leur authenticité, et 9 % seulement pour améliorer la productivité. La concordance des réponses est d’autant plus frappante que la moitié des questionnaires ont été remplis par des éleveurs pour lesquels l’agriculture est une source de revenu principale ou accessoire.

Les reproducteurs mâles : un défi
64% des éleveurs interrogés indiquaient ne pas être en mesure de détenir davantage de mâles dans les circonstances actuelles. Ils confirment les propos des responsables d’élevages qui ont du mal à détenir davantage de mâles. Or la proportion de mâles compte encore davantage lorsqu’on cherche à élever des races menacées : il s’agit d’échapper au goulot d’étranglement génétique. C’est là une ombre à un tableau globalement réjouissant, 66 % des éleveurs indiquant être en mesure de détenir davantage de femelles. Il reste donc important de gagner des exploitations supplémentaires à la cause de la détention de mâles reproducteurs. Avec la création de centres pour boucs, comme il en existe déjà un à Linn (AG), nous sommes sur la bonne voie.

Découverte des races menacées par l’entremise de ProSpecieRara
L’affirmation de 42% des éleveurs interrogés, selon laquelle ils ont découvert leur race par le biais de ProSpecieRara, confirme l’importance de notre travail. Viennent ensuite les 34% qui déclarent que c’est un éleveur parmi leurs connaissances qui leur a fait découvrir leur race. C’est donc que, lorsqu’il s’agit de races rares, les éleveurs ProSpecieRara ont l’enthousiasme contagieux ! Nous ferons de notre mieux pour les aider à promouvoir les races rares, en leur proposant notre matériel d’information, ou par l’organisation de manifestations comme des expositions animalières !

 

Nous remercions - au nom des associations d’élevages - l'Office fédéral de l'agriculture pour son soutien principal aux frais du projet.




Novembre 2014, © ProSpecieRara

 



Contactez-nous

Phillippe Ammann
Vice-directeur, responsable des projets animaux
Téléphone +41 61 545 99 28
Contacter

Downloads & commander des documents