Abeille noire du pays

Il fut un temps où l’abeille noire du pays était la seule abeille mellifère de Suisse. Elle est donc à la fois un animal sauvage et une partie du patrimoine culturel suisse. L’importation de races étrangères au cours des cent dernières années a eu pour effet de la faire disparaître de nombreuses régions.

Pendant la dernière ère glaciaire, qui prit fin il y a bien 12 000 ans, l’abeille noire du pays (Apis mellifera mellifera) se retira dans la région plus tempérée du bassin méditerranéen. Puis elle repartit à la conquête de l’Europe centrale et septentrionale, où elle demeura pendant des millénaires la seule abeille à miel. Ce n’est que vers le milieu du XIXème siècle qu’elle fut successivement supplantée par des races importées, telles que la méridionale abeille carniolienne ou par des abeilles hybrides telle que l’abeille Buckfast ; à telle enseigne qu’à l’heure actuelle, les spécimens de race pure ne se rencontrent plus très souvent.

Le problème de l’amour libre
Comme les abeilles s’accouplent en vol (le vol nuptial), elles sont difficiles à élever dans des conditions contrôlées dans les zones où se trouvent des faux bourdons (abeilles mâles) d’autres races. De ce fait, pour garantir la pureté de l’élevage, il faut que tous les apiculteurs d’une région s’entendent sur une race, ce qui peut être un grand défi pour un projet de sauvegarde. Le canton de Glaris a trouvé une solution politique au problème en n’autorisant plus que la détention de l’abeille noire. Une autre solution consiste à délimiter des territoires géographiquement périphériques où les apiculteurs décident de n’élever qu’une seule race. On en trouve un exemple dans le val Müstair, aux Grisons, où l’association locale d’apiculteurs a établi une zone de protection pour l’abeille noire – contribution efficace à la préservation de la diversité génétique. En effet, parmi les différentes races d’abeilles existant en Suisse, l’abeille noire, avec son patrimoine génétique indigène, incarne une partie importante de cette diversité. La race demeure menacée, mais avec chaque nouveau „réservoir“ d’abeilles noires pures, l’espoir de voir ses précieuses caractéristiques se maintenir croît.

Une abeille adaptée au milieu montagnard
Sa couleur foncée est un atout dans les régions de montagne au climat plus rigoureux, car les abeilles noires se réchauffent plus vite au soleil. Et de fait, l’abeille noire suisse est connue pour sa tolérance au froid et sa résistance à l’hiver. En réglant son activité de couvée sur les conditions atmosphériques et aussi sur la nourriture disponible, elle a moins de peine à tolérer les variations climatiques. Son autre atout est sa douceur, que lui attestent tous les apiculteurs qui travaillent avec elle. Seuls les croisements avec d’autres abeilles accroissent son agressivité.

Miel et plus
Conformément à la devise « La conservation par l’utilisation », ProSpecieRara, en collaboration avec l'Association des apiculteurs suisses pour la sauvegarde de l'abeille noire et Slow Food, a introduit son miel sur le marché. Commercialiser le miel d’une race d’abeille spécifique a été une première. Or les consommateurs ont fait bon accueil au miel de l’abeille noire, ce qui démontre qu’ils savent apprécier les efforts déployés en faveur d’une abeille indigène. Comme toutes les abeilles, l’abeille noire ne se contente pas de produire du miel : elle fabrique également de la cire d’abeille, de la propolis et du pollen apprécié comme complément alimentaire.

Utilisation

  • production de miel, pollinisation de plantes à fleurs, production de cire, de propolis, de gelée royale et de venin pour la médecine alternative

Propriétés principales

  • Résistante au froid 
  • Frugale 
  • Vole à des températures plus basses que d'autres races 
  • Phase sans reproduction en hiver
  • Ajuste la reproduction à l'offre en alimentation 
  • Performances de prodution de miel équilibrée 
  • Mélange d'une grande variété de pollens 

Objectifs d'élevage

  • Santé 
  • Peu d'agressivité 
  • Revenus

Organisation partenaire

L'association des apiculteurs suisses pour la sauvegarde de l'abeille noire (Verein Schweizerischer Mellifera Bienenfreunde VSMB) organise l'élevage au niveau national. 

Verein Schweizerischer Mellifera Bienenfreunde (VSMB)
Président:
Dr. Padruot M. Fried
7543 Lavin
tél. 081 862 26 38
et Ormisstr. 85
8706 Meilen
tél. 044 371 71 46, padruot.fried(at)mellifera.ch​
www.mellifera.ch

Entremise animale

Recherches et offres d'abeilles noires du pays:
www.animaux-rares.ch