Porc laineux

D’aspect un peu grognon et primitif, le porc laineux compte parmi les ancêtre de nos porcs de la race Grand Porc Blanc suisse. Malgré leur corps trapu, ils sont capables d’un galop surprenant. A l’aise sur tous les terrains, il se prête tout particulièrement à la détention en plein air.

Le porc laineux provient en réalité d’Europe de l’Est, où on le connaît sous le nom de Mangalitza. Il a été sélectionné au milieu du XIXe siècle dans l’Empire autro-hongrois à partir de plusieurs races de porcs des Balkans. La qualité hors pair de son lard l’a rapidement fait connaître dans toute l’Europe. En Suisse également, le porc laineux comptait parmi les races porcines les plus appréciées. Mais avec l’industrialisation de l’élevage des animaux de rente après la deuxième guerre mondiale, le porc laineux a de plus en plus été supplanté par des races récentes grandissant plus vite et à meilleure performance d’engraissement. En Hongrie même, l‘élevage du porc Mangalitza s’est encore poursuivi pendant un certain temps avec succès, mais avec la chute du Mur, l’élevage de conservation géré par l'Etat, a disparu et le porc laineux s’est trouvé menacé. Aujourd’hui, le cheptel en Europe de l’Est, en Allemagne, et Autriche et en Suisse recommence à croître légèrement.

Rusticité et résistance
En Suisse, on ne rencontre plus guère que le porc laineux dit hirondelle, autrement dit à ventre clair. En Hongrie, en Allemagne et en Autriche, il continue d’en exister à ventre blond ou roux. Tous se distinguent par leur toison de soies noires frisées, qui les rend particulièrement résistants au froid. C’est pourquoi ils peuvent être détenus en plein air pendant toute l’année. Alors qu’à basse température, les porcelets des races actuelles destinés à l’engraissement ont besoin de lampes chauffantes, les porcelets laineux se contentent du nid construit par leur mère. De façon générale, le porc laineux est un animal d’une grande rusticité et résistance, qui ne tombe pratiquement jamais malade. Cet animal intelligent et curieux a un bon tempérament, il recherche le contact de l’homme et apprécie d’être gratouillé. Cependant il convient d’être prudent lorsqu’une truie élève ses petits, car les truies ne conservent pas toutes leur placidité en cas d’intrusion humaine. Pour le reste, le porc laineux est relativement peu compliqué à détenir. Il lui faut suffisamment de place pour fouiller, de même qu’une bauge pour se rafraîchir et se prémunir contre les parasites.

Une race présentant de nombreux atouts
De tempérament équilibré, le porc laineux a un comportement social stable. La mise bas et l’élevage des porcelets se déroulent sans problèmes. Sur une période de deux ans, le porc laineux a trois portées de cinq à dix porcelets. Ces derniers grandissent de façon régulière et relativement lente, ce qui confère à leur chair une qualité particulière avec une rétention d’eau élevée et relativement peu de graisse intramusculaire. C'est ainsi qu'on n’est pas surpris d’entendre les plus grands chefs faire l’éloge de la viande du porc laineux. Cependant sa capacité d’adaptation amène également ses détenteurs à l’utiliser pour l’entretien du paysage. Et de fait, il n’est pas rare de voir des porcs laineux détenus en plein air, en mode extensif, lorsqu’il s’agit par exemple de contenir une haie de mûriers envahissante ou d’entretenir des biotopes humides.

Evolution des effectifs

  • stable

Utilisation

  • production de viande
  • garde en plein air en mode extensif
  • entretien du paysage

Objectifs d'élevage

  • Grande résistance, capacités tout-terrain
  • Santé, résistance au stress et adaptation aux changements climatiques 
  • Caractère équilibré, avec un comportement social naturel 
  • Reproduction et élevage faciles 
  • Viande au goût marqué, avec une bonne capacité de rétention d'eau et une graisse intramusculaire limitée 
  • Croissance équilibrée, moyenne 

Caractéristiques de la race :

Hauteur au garrot
Truies : 65-80 cm
Verrats : 70-80 cm

Poids
Truies : 120-160 kg
Verrats : 150-200  kg

Organisation partenaire

L'Association suisse d’élevage du porc laineux (Schweizerische Vereinigung für die Wollschweinzucht) coordonne l'élevage des porcs laineux et organise l'élevage au niveau national.

Association suisse d’élevage du porc laineux (SVWS)
Président:
Max Frutiger
Birchi 20 A
3803 Beatenberg
tél. 033 841 23 86 , praesidium(at)wollschwein.ch
www.wollschwein.ch

Entremise animale

Recherches et offres des porcs laineux sur
www.animaux-rares.ch