Bovins

De l'auroch, se sont développées de nombreuses races de bétail - et ont à nouveau disparu dans les dernières décennies. Les anciennes races locales ont leur raison d'être, même dans l'agriculture d'aujourd'hui...

Les bovins ont été domestiqués il y a 9’000 ans sur le territoire de la Turquie actuelle. L'auroch a eu pour descendance une grande diversité de races de vaches, dont très peu continuent aujourd'hui de présenter un intérêt économique. Des trente cinq races autrefois documentées en Suisse, il n'en survit que cinq: la race brune originale suisse, la vache d'Hérens, la race tachetée originale du Simmental, l'Evolénarde ainsi que la vache grise rhétique. Ces trois dernières, particulièrement menacées, sont promues par ProSpecieRara conjointement à la vache d'Hinterwald.

De nos jours, l'élevage bovin n'est pas épargné par la loi de la spécialisation. Les anciennes races sont supplantées par de nouvelles lignées d'élevage qui soit ont une bonne productivité laitière, soit produisent rapidement beaucoup de viande. Des vaches décharnées aux pis énormes sont le produit d'un système où la productivité élevée se paie au prix fort. On n’est pas surpris de voir ces « sportives d'élite » s'épuiser en peu années et devoir rapidement être remplacées.

Regain de faveur pour les races anciennes
Tout à l'opposé, il y a les races anciennes qui, dans l'agriculture extensive, connaissent actuellement un regain de faveur. Car la règle y est: « low input – low output ». En d'autres termes, on s'accommode d'un rendement plus modeste en contrepartie de moindres frais d'investissement : moins de fourrage énergétique coûteux, moins d'équipements onéreux à l'étable, moins de frais de vétérinaire. Par ailleurs, l'Evolénarde et compagnie marquent des points par leur longévité, ce qui réduit au total la facture de l'élevage.

La rentabilité est également au rendez-vous avec les races anciennes, lorsqu'elles permettent de produire des spécialités authentiques qui puissent s'écouler au prix fort en vente directe ou trouvent leurs créneaux commerciaux. Les consommateurs apprécient une production extensive, respectueuse de l'environnement, et ils sont ravis de contribuer, par leur consommation, à maintenir en vie une portion de patrimoine culturel.


Nos races bovins

Evolènard

 

Vache d'Hinterwald

 

Vache grise rhétique