Volaille

Tandis que nos volailles descendent des habitants de la forêt vierge asiatique, nos canards et nos oies ont quant à eux des ancêtres d'Europe centrale.

Les poules – pondeuses à plumes venues de la jungle
Le saviez-vous ? Toutes nos races de poules actuelles ont pour ancêtre un habitant de la jungle, la poule bankiva d’Asie du Sud-est. Cet ancêtre vit retiré dans les sous-bois à la lisière de la forêt tropicale et passe la nuit juché sur des arbres, à l’abri de ses prédateurs.

Les ossements retrouvés indiquent que les poules ont commencé à être domestiquées il y a 8’000 ans. Il existe aujourd’hui une grande variété de races naines, moyennes et grandes. L’élevage industriel a par ailleurs entraîné une sélection poussée visant à obtenir des lignées spécialisées dans la ponte ou dans l’engraissement et se distinguant par leur haute performance. A l’autre bout de l’éventail, il y a les dernières races de poules suisses conformes au type de la poule traditionnelle à élevage extensif. Ces poules ne produisent pas autant d’œufs par an que les poules hybrides à haute performance ; en revanche, étant donné leur plus longue durée de vie et leur plus grande rusticité, elles bénéficient de davantage de réserves d’énergie.

Gracieux volatiles aux préférences aquatiques
Les Grecs et les Romains avaient déjà leurs oies domestiques. L‘oie grise, leur ancêtre sauvage, est au départ de nombreuses races différentes. Sauvages ou domestiquées, les oies font partie de la même espèce et peuvent être croisées entre elles. Les oies domestiques étaient autrefois un important fournisseur de plumes et de duvet, tout en étant également sélectionnées en fonction de leur conformation bouchère. Les oies domestiques sont parfaitement capables de voler sur quelques mètres, mais sont peu sensibles à l’attrait du lointain, à la différence de leurs congénères sauvages.

Autrefois, il existait également une multitude de races de canards domestiques. Toutes dérivaient du canard colvert bien connu et étaient prisées pour leur chair et leurs œufs, sans compter leurs plumes qui servaient à garnir la literie. Parmi les variétés régionales d’antan, lourdes et charnues, seules quelques races ont survécu, dont le canard de Rouen et celui de Poméranie.


Nos races de volaille

Poule appenzelloise barbue

 

Poule appenzelloise huppée

 

Poule Suisse

 

Oie de Diepholz

 

Canard de Poméranie