Petits fruits

Il y a deux cents ans, on cueillait encore les petits fruits en forêt et le long des haies en Suisse. Ce n’est que vers la fin du 18ème et surtout au 19ème siècle qu’ils ont fait leur entrée dans nos jardins.

Dans les jardins de France et d’Angleterre, on plante dès le 14ème ou 15ème siècle déjà des sélections de baies sauvages – framboises des bois, groseilles au sens large, fraises des bois et fraises musquées notamment. De là, les formes cultivées se répandent en Europe, peu avant qu’on ne commence à développer des variétés de petits fruits en Allemagne aussi. Nos fraises des jardins à gros fruits actuelles, si populaires, ne sont apparues que plus tard d’un croisement entre deux espèces américaines.

Histoire de la culture des petits fruits en Suisse
L’histoire de la culture des petits fruits chez nous est relativement récente. Les premières variétés suisses ont été sélectionnées assez tard : ce n’est que vers 1920 que la Station fédérale de recherche de Wädenswil entreprend la sélection professionnelle de fraises et de framboises. De nombreuses variétés avaient toutefois déjà été introduites de l’étranger, certaines avec grand succès. On peut citer p. ex. la ‘Madame Moutôt’, une variété de fraise sélectionnée en France en 1906 et restée jusque dans les années 60 une variété principale pour la culture commerciale et dans les jardins privés.

De par le cycle de développement rapide des fraises et des framboises, les processus de sélection donnent de prompts résultats pour ces espèces, raison pour laquelle de nouvelles variétés apparaissent à intervalles rapprochés. Objectifs : un meilleur rendement, de nouvelles résistances, des fruits plus uniformes, et des caractéristiques facilitant le transport et le stockage. Mais tout cela se fait souvent au détriment du goût. Il n’est donc pas étonnant que peu de variétés perdurent pendant plus de 30 ans sur le marché ; la plupart disparaissent assez vite, remplacées par de nouvelles variétés. La très populaire fraise ‘Wädenswil 6’ elle-même, aujourd’hui cultivée encore dans les jardins privés, est menacée de disparition.

Coûteux travail de conservation
À la fin des années 1990, ProSpecieRara se met en quête des variétés de petits fruits encore existantes, en lançant un appel dans les médias. Des centaines d’échantillons lui sont alors envoyés des quatre coins du pays, dont le point fort est la riche collection de groseilles à maquereau de Peter Hauenstein à Rafz. Peu après, la Confédération entreprend l’inventaire des fruits et des petits fruits de Suisse, grâce auquel de nombreuses autres variétés ont été exhumées. Toutes ces trouvailles, auxquelles s’ajoutent encore des variétés témoin, ont été cultivées dans une collection de référence, sauvegardées et documentées par ProSpecieRara. Cette collection compte à ce jour plus de 500 spécimens. Nous nous efforçons d’associer les petits fruits retrouvés, le plus souvent sans nom, aux variétés connues – un processus qui est long et compliqué.

Une partie de la collection de référence, la Collection nationale de petits fruits à Riehen/BS, est accessible au public. De mi-mai à mi-juin, des visites guidées permettent tous les samedis après-midi de découvrir la diversité des petits fruits. Il est bien entendu possible d’y goûter : les qualités gustatives de nombreuses variétés anciennes vous sauteront aux papilles!


S'informer

Qu’est-ce qu’une variété ProSpecieRara?

 

Autres végétaux

Sehr aromatische Tomate: die 'Amish Pasta'

Légumes

Plus de 150 variétés de tomates, mais aussi des espèces rares sont proposées.

 
Blühende Weide 'Eugenei'

Saules

Hébergez un ancien patrimoine culturel, plantez des variétés de saules rares !

 
'Blutpfirsich aus Bioley-Orjulaz VD'

Fruits

Pommes, poires, pêches de vigne - découvrez 1900 variétés de fruits.