Plantes aromatiques et médicinales

Ricola, l’Appenzeller Alpenbitter ou le Schabziger – trois spécialités étroitement liées aux plantes aromatiques et médicinales – sont suisses. Et pourtant, romarins, ornithogales et autres cochléaires sont aussi menacés par une perte rapide de leur diversité.

En Suisse, les plantes aromatiques et médicinales étaient initialement récoltées dans la nature ou, pour les plus grandes quantités, importées de l’étranger. Ce n’est que durant l’arrêt des importations, dans les années de guerre, qu’une culture significative de ces plantes fut entreprise. Les tentatives de cultiver les plantes aromatiques et médicinales à une plus grande échelle en Suisse se soldèrent par des échecs, à cause des prix élevés en cours dans le pays.

Ce n’est que lorsque Ricola afficha son objectif de n’utiliser que des plantes d’origine suisse pour ses bonbons aux herbes, dans les années 1980, que la culture des herbes aromatiques prit son essor, principalement dans les régions de montagne.

Et c’est un fait : outre les produits de masse en provenance de l’étranger, il existe bel et bien d’anciennes plantes aromatiques et médicinales spéciales, traditionnellement utilisées en Suisse jusqu’à nos jours. Nous tentons de les retrouver et de les conserver.

De passionnantes collections
Qui, aujourd’hui, connaît encore l’ornithogale, dont la sève permet d’éliminer les cors, la cochléaire officinale, pourvoyeuse de précieuses vitamines en hiver, ou l’angélique vraie, dont on consomme les racines confites ? Les espèces aromatiques regroupent bien plus que les seuls romarin, menthe, et sauge bien connus : un grand nombre d’autres plantes aromatiques valent d’être redécouvertes. Nos collections comptent par ailleurs de nombreuses variétés de romarin et de menthe.

Dans les collections, on ne trouve cependant pratiquement pas de plante aromatique à multiplier par semis, car les variétés anciennes de ces espèces à multiplication sexuée, telles les persil, ciboulette et basilic, ont quasiment disparu. La tendance à racheter ces plantes chaque année (voire plusieurs fois par an), au lieu d’en assurer soi-même la culture et la multiplication, a provoqué cette disparition – tandis qu’une menthe ou un romarin d’hiver peuvent survivre des décennies au jardin sans nécessiter de soins importants.

En quête d’autres variétés anciennes
Pour retrouver le plus possible de variétés encore présentes en Suisse et pouvoir les conserver, nous traquons d’autres raretés.

Nous recherchons des plantes :

  • qui étaient, ou sont encore, employées pour leurs vertus aromatiques ou médicinales (veuillez décrire brièvement leur usage)
  • cultivées en Suisse depuis au moins 10 ans
  • qui ont déjà fait l’objet de multiplication
  • qui possèdent une caractéristique particulière (par exemple : résistance au froid hors norme, parfum spécial, etc.)

Veuillez annoncer vos plantes à Esther Meduna (coordonnées à droite). Nous vous prions dans un premier temps de NE PAS nous envoyer de plantes. Si votre plante s’avère intéressante, nous vous prierons dans un second temps de nous transmettre du matériel végétal pour la repiquer et la conserver dans nos collections.

Coûteux travail de conservation
Les variétés retrouvées sont repiquées dans les collections ou dans le jardin de particuliers, cultivées et le cas échéant multipliées. Nous n’avons pas encore atteint notre objectif d’assurer la conservation de chaque variété par sa culture sur au moins trois sites différents. Nous sommes donc encore à la recherche de multiplicateurs de variétés.


S'informer

Qu’est-ce qu’une variété ProSpecieRara?

 

Autres végétaux

Légumes

Plus de 150 variétés de tomates, mais aussi des espèces rares sont proposées.

 

Petits fruits

Des fraises au goût de fraise - laissez-vous inspirer !

 
'Blutpfirsich aus Bioley-Orjulaz VD'

Fruits

Pommes, poires, pêches de vigne - découvrez 1900 variétés de fruits.