Bouvier appenzellois

A l’instar de tous les bouviers suisses, le bouvier appenzellois a été sélectionné par les agriculteurs de montagne pour ses capacités de chien de garde et de troupeau. Il en a résulté un compagnon intelligent, courageux et endurant très prisé tant comme chien de travail que de famille.

Utilisés dans les exploitations agricoles pour conduire et garder les troupeaux, les chiens des Alpes suisses ont de tout temps été sélectionnés en fonction de leur résistance aux intempéries, leur frugalité et leur endurance. Ces bouviers originels, autrefois également appelés « Küherhund » (chien de vacher) en allemand, était implanté dans les Alpes suisses depuis des siècles, et les bouviers actuels ne leur ressemblent plus beaucoup. Le dessin attrayant et uniforme qui caractérise les quatre races de bouviers actuelles s’est imposés parmi la variété des couleurs qui les ornaient dans le passé. Les bouviers de petite taille étaient surtout utilisés pour guider des troupeaux de bovins, tandis que les races de plus grande taille étaient employées pour la garde du troupeau. C’est à la fin du XIXème siècle que se sont cristallisées les quatre races actuelles. C’est ainsi qu’on distingue les grands bouviers suisse et bernois, le bouvier de l’Entlebuch de plus petite taille, et le bouvier appenzellois. En 1906, se succédèrent coup sur coup la création du Club des bouviers appenzellois, la définition du standard de la race et la constitution du registre généalogique. Malheureusement la race n’est plus très répandue aujourd’hui, et étant donné l’étroitesse de sa base génétique, elle doit désormais être considérée comme menacée.

« Appizöller Bläss »
Appelé « Bläss » dans sa région d’origine, ce bouvier se reconnaît aisément à sa queue enroulée sur le dos. Son pelage lisse est double, composé de poil de jarre mi-long et de poil de bourre plus fin, ce qui lui assure une bonne protection. Il est de couleur dominante noire ou havane, avec les typiques marques tricolores des bouviers. De taille moyenne, il est harmonieusement proportionné et musclé. Son naturel s’exprime par son expression vive et malicieuse. Cet animal éveillé est très entreprenant.

Une boule d’énergie au besoin compulsif d’activité, dotée d’un bon caractère
Le bouvier d’Appenzell est un chien intelligent et fougueux. Son don pour observer et interpréter correctement la mimique et le langage corporel de son maître est légendaire. Il est connu pour la douceur de son comportement avec les enfants, sa fidélité et son courage en tant que gardien du foyer, de la ferme et de la famille. Vis-à-vis d’étrangers en revanche, il peut être très méfiant. Sélectionné au départ pour conduire des troupeaux, le bouvier appenzellois a besoin de beaucoup de mouvement. Fait pour le travail, il se réjouit d’être mis au défi et d’avoir beaucoup à courir. Si on lui donne des ordres clairs et cohérents, il fait mentir sa réputation de « chien qui mord au mollet ». Plus rien ne s’oppose alors à ce que s’engage entre l’homme et l’animal une relation de partenariat durable et loyale.

Evolution des effectifs

  • stable sur une base d'élevage étroite

Utilisation

  • chien de garde, de berger et de troupeau et autres

Objectifs d'élevage

  • Elevage de conservation ciblé des lignées peu représentées et élargissement de la base d'élevage

Caractéristiques de la race :

Hauteur au garrot
Chienne : 50 - 54 cm
Chien : 52 - 56 cm

Poids
Chienne : env. 22 kg
Chien : env. 28 kg

Organisation partenaire

Le Club des Bouviers Appenzellois (CSBA) organise l'élevage au niveau national.

Club des Bouviers Appenzellois (CSBA)
Présidente ad interim:
Dina Untersee-Hardegger
Im Moos 4b
9450 Lüchingen
Tel. 079 457 84 19, Email
www.appenzeller-sennenhunde-club.com

Entremise animale

Recherches et offres de bouviers appenzellois:
Merci de vous adresser au club d'élevage