Détenir et élever des bovins

La détention de l’animal national suisse impose certaines contraintes dans l’infrastructure. Garder des bovins comme passe-temps est donc plutôt rare.

Etant donné la taille et la force de ces animaux, et sachant que leur détention implique des installations de stabulation et une infrastructure exigeantes, il est rare de trouver des bovins dans un élevage amateur. Lorsqu'on a l'intention d'élever des bovins, on a intérêt de se faire initier aux bases de la détention de bovins par un détenteur expérimenté. En effet l'élevage bovin comporte des exigences spécifiques et nécessite une formation conséquente.

Les bovins sont des animaux sociaux qui ont besoin de vivre en compagnie de leurs congénères. Au sein du troupeau, les animaux établissent une hiérarchie, si bien que tout changement est source d'agitation et de stress. Les nouveaux venus doivent être introduits avec précaution.

Pour avoir des bêtes en bonne santé, leur détenteur veillera à les abreuver en suffisance en tout temps et à les approvisionner en sels minéraux, de même qu'en fourrage brut de qualité. Comme pour tous les animaux de rente, le suivi anti-parasitaire et le parage des onglons sont des aspects importants, ce dernier étant facilité par une infrastructure robuste. Avec des sols d'étable non glissants, les animaux ont le pas sûr et se tiennent plus tranquilles.

Outre des installations de stabulation appropriées, les bovins ont besoin de suffisamment de pâturage, la règle étant une charge d' « un animal par hectare » (10'000 m2)  pour les pâturages d'été et pour le fourrage d'hiver. A quoi s'ajoutent une fosse à fumier imperméable, une capacité suffisante de stockage du lisier et une aire d'exercice imperméable. Pour l'affourragement des bêtes, il faut un stock de fourrage. La production laitière nécessite par ailleurs des installations de traite et de réfrigération.

Les détenteurs de bovins doivent enregistrer leur exploitation dans la banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) et sont tenus d’annoncer différents types de données aux autorités. De plus amples informations à ce sujet peuvent être obtenues auprès des services cantonaux et communaux de l’agriculture et sur www.agate.ch.

Pour plus d'informations

Si vous souhaitez faire partie du réseau de conservation avec vos animaux ou votre élevage, alors le mieux est de devenir membre des associations d’élevage respectives. Entre autres services, elles vous offrent une aide pour les questions concernant la détention et la reproduction des animaux et connaît bien les particularités des races. Vous trouverez les contacts des associations ProSpecieRara dans les portraits des races.

 


S'informer

Consanguinité

 

« Lignées »

 

Devons-nous écorner des races traditionnelles? Non.